15 jours en terre burundaise

Publié le par julia au burundi

Voila 15 jours aujourd'hui que j'ai foulé le sol burundais pour la première fois.

Je commence à avoir mon rythme, mes petites habitudes, et j'apprends le kirundi grâce à mes collègues de travail qui me donne des cours chaque midi à table. C'est vraiment difficile car il y a un bon nombre de sons qui n'existent pas en français. Mwaramutse, Murakomeye, Bwakeye, Murakoze, Tuzosubira, karibu... voila le langage que je tente d'employer!!

 

Ce deuxième week-end burundais a bien valu le premier!!

Le vendredi, je fini la semaine à 12h30, j’en ai donc profité pour aller assister à un match de basket! En effet, Bujumbura a accueilli un tournoi interrégional durant lequel s’affrontaient les équipes de tous les pays voisins. J’ai pu voir deux matchs mais malheureusement l’équipe du Burundi «les new star» a perdu en finale contre le Kenya. J’étais la seule Muzungu parmi les centaines de personnes qui s’entassaient autour du petit terrain. Tout le monde avait l’air de se demander ce qu’une blanche, seule de surcroit, pouvait bien faire là. En tout cas j’ai passé un bon moment et j’ai pu constater avec plaisir que les supporters ici étaient bien plus fairplay qu’en France.

Le soir j’ai fait ma première sortie en boite, le Havana !! Pour mes copines de boite qui se reconnaitront, c’est un peu comme le Maxi mais en bien plus grand… il manquait que vous!!!

Le samedi j’ai donc fait une bonne grasse mat’ et je suis ensuite allée manger une brochette au bord du lac avec Salim. J’ai juste été un peu surprise… non je corrige… j’ai juste été traumatisée quand j’ai tourné la tête et que j’ai vu le mec en train de dépecer la pauvre chèvre!!! Et oui ici c’est comme ça, pas de rayon boucherie dans la grande surface du coin!!! Bref la prochaine fois je commanderai du poisson…

Dimanche j’ai passé la journée à la plage. Nous avions rdv à 9h pour profiter du lac tant qu’il était calme (car ici vers 11h les vagues commencent à agiter le lac). Beach-volley, piscine et bouée tractée sur le Tanganyika ; que des choses plus oui moins typiques (surtout moins!!!) mais je me suis éclatée (au sens propre comme au figuré). Une super chute de la bouée à 30 km/h, bin ça fait mal!! Cette journée m’aura valu un bon coup de soleil sur le nez et de grosses courbatures le lundi au réveil ; rien de tel pour bien commencer la semaine!

 

 

Le travail est toujours intéressant, d’autant que lundi je suis allée visiter des familles dans l’intérieur des terres. Là j’ai un peu retrouvé l’ambiance du village où j’ai vécu au Bénin. Des pistes en terre en guise de route, pas d’eau ni électricité dans les maisons, des murs en terres et en tôle… la vraie campagne !! Les enfants étaient encore plus contents qu’en ville quand ils me croisaient et il courraient derrière la voiture en espérant pouvoir toucher ma main. J’ai emmené le colis d’une marraine à une petite fille, et de voir son sourire lorsqu’elle a vu les quelques feutres, des perles et du chocolat a été un vrai plaisir pour moi. Lorsque je vis des moments

comme ça je me dis que j’ai bien fait  de venir  me perdre loin de vous tous, même si parfois c’est dur.

 

Lorsque certaines familles me reçoivent, elles sortent leurs plus belles chaises (souvent très kitch) et elles me font assoir devant chez elles, de façon centrale afin que chacun puisse me voir. C’est parfois gênant d’avoir tout le voisinage qui m’entoure, mais je vois bien que ces personnes sont contentes qu’un blanc vienne dans leur quartier pour prendre des nouvelles.

A l‘APECOS, les jeunes que j’ai déjà rencontrés viennent me saluer dans mon bureau lorsqu’ils viennent prendre leur traitement ou leur ration. Je suis de plus en plus à l’aise avec

tout le monde et j’ai hâte de commencer la formation des guides pour rentrer dans le vif du sujet!

 

 SDC13931

 

 Mon bureau (l'espèce de table de camping)

 

  

Sinon la vie à Buja est rythmée par les coupures de courant. La Régideso est en train d’installer d’énormes groupes électrogènes car il n’y a pas assez d’eau dans les barrages pour alimenter toute la ville. En attendant ils procèdent à du délestage afin de procurer du courant à chaque quartier à la fois ; mais j’ai la chance d’être logée dans une maison qui a son propre groupe, ce qui est loin d’être le cas de tout le monde.

Le soir j’entends parfois les tambourinaires et leur rythmes effrénés au loin. Ces percussionnistes en costumes traditionnels animent toutes les fêtes ici. J’espère les voir de plus près très prochainement et vous monter des vidéos car ça a l’air impressionnant.

 

Petites anecdotes:

* En faisant les visites on a pris un policier en stop…

* Le chien de ma famille s’appelle Bowie car il a un œil bleu et un œil marron… bien trouvé!!

* En ce moment il y a Top Gun à l’affiche. Reste à savoir si l’affiche est devant le cinéma depuis 15ans ou si le film sort à peine…

* ici il fait plus ou moins le même temps tous les jours donc la météo n’existe pas et ça étonne les gens que ce genre de programme puisse exister chez nous.

 

Voila pour les dernières nouvelles. Je pense bien fort à vous et me laisse même parfois aller à la nostalgie ; mais ma vie ici me plait alors pas d’inquiétude!!

 

 SDC13974    Bujumbura

 

Commenter cet article

Emanuela 27/08/2010 20:26


C'est un plaisir de te lire. Les petits anecdotes sont génials! J'en veux plus!
Nous pensons à toi.
e&c


monique 26/08/2010 15:59


Je ne sais pas si je vais réussir ,le coeur y est !
premier coup d'oeil sur la vue de la capitale : j'ai pensé à l'arrivée au Bru ! mais oui dans le Cantal !même pas dépaysée! Ceci dit cela me conforte dans mon idée que le monde est partout le
même,c'est ce que les terriens en font qui le modifie en apparence . HEUREUSEMENT il y a des gens ,comme toi qui veulent le beau ,le bien ,le mieux
pour ceux qui viendront après et auront eu la chance que tu aies existé.bisous nous sommes tout près ,il n'y a pas de bout du monde ...


sophie 26/08/2010 10:56


bravo Julia, ça a l'air super, je suis tellement contente que tu aies trouvé cette mission, ça a l'air super intéressant, tu me fais envie! oui, même si j'en reviens, de mission, les premiers
moments sont tellement fabuleux que je voudrai les vivre toujours! merci de nous faire partager tout ça! bises et belle continuation!


maman 25/08/2010 14:21


Une fois de plus, un super article pour nous faire partager ta vie.
Bon, des fois on a presque la larme,enfin, moi, pas presque, j'en ai une petite :=), mais on rit aussi donc ce doit être pareil pour toi, les bons moments et surtout les fortes émotions doivent
prendre le pas sur les moments difficiles. Bonne continuation, attention tout de même aux coups de soleil et prends soin de ton corps ne nous reviens pas pleine de bleus et de cassures!! On attend
les vidéos des tambourinaires. Bisous tout plein