Gitega, Gitega, Gitega

Publié le par julia au burundi

SDC10595.JPG

 

Après une semaine à Gitega (la deuxième ville du pays où je vais régulièrement) me voici de retour à la capitale. J'y suis en fait allée pour le boulot, dans le cadre de la semaine thérapeutique. Ce projet commun aux 3 grosses ONG du pays travaillant dans le secteur du SIDA, consiste à partir 3 jours à l'intérieur du pays avec des bénéficiaires afin de leur annoncer leur sérologie. C'est donc avec 30 enfants âgés de 7 à 12 ans et leur tuteur que nous sommes partis à Gitega. J'avais un peu l'appréhension et je me disais que ces trois jours allaient être terribles, mais finalement ce fut merveilleux! Nous avons dansé, chanté, joué au ballon avec eux ; et de les voir si épanouis était superbe! Nous avons également fait de nombreux ateliers de sensibilisation, d'explication de la maladie, de l'importance du traitement... et comme ce sont de petits enfants, c'est à travers des ateliers d'interprétation des dessins, de musicothérapie, de groupes de parole que nous avons pu faire passer le message. Ils ont très bien compris ce qu'ils avaient dans le corps et leur tuteur l'importance du dialogue et du suivi après l'annonce. Ils étaient très contents d'être tous égaux car la plupart d'entre eux nous ont dit qu'ils se sentaient continuellement discriminés à l'école ou dans leur quartier.

 

Ce qui était fou c'est que ce sont des familles très pauvres qui vivent dans des conditions déplorables. Du coup, le fait d'être dans un endroit vaste, de manger au restaurant, de dormir dans des lits... était pour eux exceptionnel. J'ai bien vu dans leurs yeux la joie qu'ils ont ressenti à l'arrivée au centre, au premier repas...

 

Au moment du départ, chaque enfant est venu nous demander si on pouvait pas rester 2 ou 3 jours de plus, ce qui montre la réussite du projet.

 

Bref, du coup, comme j'étais à Gitega, j'ai décidé d'y rester pour le week-end, et comme à chaque fois je me suis régalée avec mes potes de là-bas (Olympia, ballades dans la ville...).

 

De retour à Buja depuis lundi soir, depuis je souffre trop de la chaleur vu que la-bas il fait nettement plus frais.

 

Sinon, nous avons un nouveau colloc' depuis quelques jours ; un argentin photographe super cool. A trois on va pouvoir partager les frais des grooms et tout, ce qui, soyons clair, m'arrange bien!

 

Voila, sinon en ce moment, il y a le Festicab, le petit festival de Cannes du Burundi ;-)

Des projections de films du monde entier ont lieu dans différentes salles et de nombreux réalisateurs sont présents. Je pense aller en visionner quelques uns si j'ai la force de me bouger le soir après le boulot!

 

 

Petites anecdotes:

 

* Ici, quand un jour férié tombe un dimanche (genre le 1er mai) et bien le lundi est congés histoire de rattraper tout ça... j'adore!

 

* L'autre jour, j'ai hurlé en découvrant une énorme araignée dans mon placard à fringue... j'ai appelé mon groom à la rescousse et il s'est bien marré quand il a vu la cause de mon effroi!!!! 

 

 

Commenter cet article

Aurélia 13/05/2011 19:21


Héhé encore un super article ! Et le coup des jours fériés, j'adhère totalement à cette philosophie ! ^^ Gros bisous poulette, profite bien !


tyka la jeunesse ! 04/05/2011 11:09


Très touchant, comme souvent d'ailleurs ! Plein de gros bisous !!!!
T'as vu je blog now !


maman 04/05/2011 10:14


super article, super semaine pour toi, tout cela est parfait, continue à vivre des moments merveilleux, et bon festival!!
bisous, je t'aime