Ici ça déménage!!!

Publié le par julia au burundi

Mwaramutse!

 

Après plusieurs jours sans internet pour cause de déménagement de l’APECOS, je viens un peu vous donner des nouvelles. Aujourd’hui je suis en congés car il y a les élections collinaires et je suis donc venue au gymnase pour boire un café et me connecter au WIFI. Comme je l’avais prévu, ce fut une semaine assez speed durant laquelle nous avons enfin emménagé dans les nouveaux locaux. Jeudi a donc été une succession d’aller-retour, et malgré ma vie de nomade (j’ai quand même effectué une dizaine de déménagements depuis ma naissance…) on peut dire que c’est la première fois que j’assiste à ce type d’organisation!!! Les ordinateurs, imprimantes et autres scanners ont été transportés en 4x4 (jusqu’ici tout va bien). Les nombreux classeurs , dossiers… ont été balancés dans les rideaux qui servaient donc d’énormes baluchons (déjà c’est plus original!). Mais le mieux, c’est quand j’ai vu arriver 3 mecs en vélos et commencer à faire les va et vient avec d’énormes armoires ou bureaux sur le porte bagage (les déménageurs bretons d’ici en quelque sorte!!). Bref, leur système n’est pas si mauvais puisque le soir il ne restait plus qu’à réinstaller chaque bureau. En tout cas, les nouveaux locaux, bien que plus petits, sont bien agencés. C’est un bâtiment à étage, chose très rare ici, et nous avons donc une super vue sur les collines et le lac.

 

Cette semaine a également été placée sous le signe de la distribution des kits scolaires. En effet, l’APECOS distribue chaque année du matériel scolaire et des uniformes à ces bénéficiaires. Mercredi, une dizaine de jeunes est venue nous aider à préparer les kits (cahiers, stylo, règles, compas…). Il y en avait partout!!! Nous avons dû préparer quelques 750 sachets avec une liste différentes selon les classes. Le vendredi et le samedi, nous avons procédé à la distribution et c’était l’angoisse!!! Il devait y avoir 5 à 600 personnes qui attendaient pour recevoir leur kit. Chaque identité devait être vérifiée pour ne pas que des « imposteurs » viennent profiter de la distribution, et certaines personnes ont attendu de 8h du matin jusqu’à 16h… Et dire qu’en France on se plaint quand on fait la queue un quart d’heure à la caisse!!! Autant pour le déménagement, ils ont été efficaces autant là j’avais envie de tout arrêter et de reprendre l’organisation à ma sauce. C’était juste du grand n’importe quoi et il y a un gros travail de bilan à faire afin que les prochaines distributions se passent mieux. Bref, le soir nous étions tous éreintés et on a fini au cabaret du coin, histoire de décompresser. Je commence a bien connaître chaque personne avec qui je travaille et c’est agréable de bosser avec des gens investis dans leur boulot mais qui savent faire la fête quand la journée est finie.

 

Du coup j’ai « séché » le cours de sport du vendredi soir, mais samedi matin, Déo est venu me chercher et nous sommes allés à pied au bureau. Une heure et quart de marche rapide qui m’ont fait un bien fou,

et comme chacun sait que je suis une sportive de haut niveau ;-) j’ai même fait un beach-volley le dimanche après-midi.

 

 Sinon, j’ai enfin été au marché central. C’est Estella qui, comme elle me l’avait promis, m’a accompagnée. J’ai tenu environ 20 minutes mais je trouve que c’est déjà un exploit!! En effet, si se promener dans un marché peut représenter un certain plaisir dans nos régions, ici c’est un véritable effort. Je ne sais pas vraiment comment vous décrire cet endroit… la cour des miracles me semble le terme le plus approprié!! Il y a un monde fou, un bruit assourdissant, des odeurs de toutes sortes et un dédales d’allées où on passe à peine à une personne. Mais surtout il y a des dizaines d’hommes, femmes et enfants troncs qui jonchent le sol et qui s’accrochent à vos jambes en vous demandant de l’argent. J’ai même vu une femme « exposer » son enfant qui avait la tête de la taille d’une pastèque (une très grosse pastèque) et là j’ai vraiment cru me sentir mal. Mais le marché est toujours plein car on y trouve de tout (habits, aliments, produits d’entretiens…) et grâce à Estelle j’ai même réussi à acheter un très joli sac à un bon prix (et bien oui on ne se refait pas... je suis toujours accro!).

Sinon, ça y est, je me sens chez moi dans cette nouvelle ville et j’ai pris mes petites habitudes. Je me suis fait un bon petit réseau d’amis et je constate avec plaisir que partout dans le monde, se retrouver autour d’un verre et d’une bonne bouffe, ça crée des liens !

 

Petites anecdotes:

* Même si ici il est très courant que les gens se promènent main dans la main, surtout entre hommes ou entre femmes… lorsqu’Estella m’a pris la main au marché ça m’a juste fait un peu bizarre!!!

* Lorsqu’on boit une bière à la bouteille on dit « téléphoner », j’ai donc eu droit à deux ou trois quiproquo bien rigolo (« Tu veux téléphoner? Bin non pourquoi, à qui tu veux que je téléphone? Bin à personne, pour ta bière tu veux téléphoner ou tu veux un verre?… euh…. )

* Ici, les noms de familles ne sont justement pas associé à la famille. Les frères et sœurs n’ont pas le même nom, ce qui, vous pouvez l’imaginer, est assez compliqué lorsque je fais mes fiches de suivi!!!

 

Voila pour cette fois.

 

 Tuzosubira...

 

SDC14006SDC14014.JPG

 

                         Préparation des kits                                                                Vue des nouveaux bureaux

 

 

 

SDC14031.JPG

 

                                                                                Samedi après-midi chez Césarie!!

 

Commenter cet article

MaryJ 25/09/2010 09:17


Chui bien contente que tu sois comme un poisson dans l'eau (c'était sûr !!!) Tinkiet tu loupes rien on sfait chier ici !!! Bisous copine


Emanuela 10/09/2010 14:59


J'aime bien la vie et l'esprit de communauté dont tu parles souvent (ou au moins tu nous transfères les sensations).


maman 07/09/2010 21:45


Monique te l'a déjà dit, en Auvergne il pleut et c'est gris. Ce soir, il faisait presque nuit lorsque nous avons fermé le magasin!!
Réaction de mère poule à ton article du jour : ne téléphone pas trop!! sinon, tu vas revenir avec un petit bidon.
Bisous de tout le monde ici, Jackie et Laurent ont partagé avec moi la lecture de l'article et les photos de facebook
c'est bien de voir les gens que tu cotoies tous les jours et de te voir sur les photos dans ton environnement.
Bravo pour la distribution, ca a du être de longues journées
Tu as raison de faire la comparaison avec notre "impatience" en France, de te lire fait relativiser plein de choses.
gros bisous de ta mère préférée


monique 07/09/2010 13:30


cette fois -ci je me suis dit c'est l'Afrique !

Ce n'est pourtant pas à cause du souk du déménagement ,nous on sait faire !J'ai aussi déménagé 7 fois .Ilme semble que j'ai ressenti le parfum .
Ce mardi 7 ici c'est le déluge ,il y a tellement longtemps qu'il n'avait pas plu ,on ne savait plus que c'était si gris ,le soleil doit être chez toi !
Beaucoup de monde ,cela fait beaucoup d'amis et moins d'ennui,c'est bien.
Je pense bien à toi ,je voyage ainsi dans ma tête ,grâce à toi , hier encore j'observais la carte du Burundi ,un peu plus grand que l'auvergne quoi! Plus serré ,plus bruyant donc plus vivant .Et
alors ...c'est pareil .
Nous avons vu Muriel hier ,Guilhem a fait la rentrée ,il est énervé mais content ,comme toi il a de nouveaux copains,il a l'air content ,bientôt 5 ans a-t-il dit .

Je te fais de gros bisous et te dis: garde ton envie de faire du nouveau ,de bouger ,d'intervenir même dans l'inconnu ,c'est profitable , même les illusions ne sont pas inutiles ,alors aucuns
risques !

bisous Monique